Non, les robots ne vont pas remplacer tous les salariés


Au premier abord, la palette des métiers en voie d'extinction semble large. Sans surprise, les métiers manuels, et peu qualifiés, sont les plus affectés. Il est ensuite suivi des «ouvriers qualifiés des industries de process» -les activités industrielles comme la pétrochimie et l'agroalimentaire - (95.545), à égalité avec les «ouvriers non qualifiés de la manutention» (86.000). Dans la suite de ce triste classement, on trouve également les professions de cuisiniers, jardiniers ou encore viticulteurs. «Il s'agit des mêmes personnes, mais elles feront des choses différentes, et les évolutions vont dans un sens de complexification et d'addition de compétences».


Source:   Le Figaro
January 12, 2017 06:43 UTC






Loading...

Trending Today






Loading...