Les cours de récréation «non genrées» se multiplient - News Summed Up

Les cours de récréation «non genrées» se multiplient


À l'instar d'autres villes, Rennes va doter ses écoles d'espaces permettant aux filles et aux garçons de jouer vraiment ensemble. Les garçons occupent 70 % de l'espace, où ils jouent au football et à d'autres jeux de ballon, souvent grâce à des marquages au sol. «On a très peu de place, raconte, dépitée, Alice, 6 ans, inscrite en CP dans une école privée parisienne. Quelques garçons qui n'aiment pas le foot nous rejoignent.»«Les filles semblent plus disposées à jouer avec les garçons que l'inverse» Laura Poupinel, enseignantePour lutter contre ce phénomène d'«occupation inégalitaire de l'espace», la ville de Rennes va doter ses nouvelles écoles de cours de récréation «non genrées». S'inspirant de l'expérience de Trappes (Yvelines), Lyon (Rhône), Bordeaux ou Floirac (Gironde), la capitale bretonne entend elle aussi «lutter contre les stéréotypes».


Source: Le Figaro January 18, 2019 17:37 UTC



Loading...

Loading...