La petite musique de Robert Walser - News Summed Up

La petite musique de Robert Walser


• Ce que je peux dire de la musique, de Robert Walser, Choix de textes par Roman Brotbeck et Reto Sorg, Zoé, 222 p., 21 €• Histoires d’images, de Robert Walser, Textes choisis par Bernard Echte, traduits par Marion Graf, Zoé-Poche, 112 p., 9 €Si l’on devait classer par thème l’œuvre de Robert Walser (1878-1956), on aurait bien des difficultés. Une œuvre singulière et vagabondeDu côté romanesque, au début de la carrière de Walser, il y eut, notamment, L’Institut Benjamenta (1909), lu par Kafka et que Marthe Robert traduisit, en 1960 chez Grasset. Parfois d’un interprète, et plus souvent du lieu et de l’ambiance de la salle où il se produit… D’autres fois d’une mélodie, et plus souvent de celui, ou de celle, qui l’interprète. » Chez Walser, des notions comme l’ineffable, l’indicible sont traitées de manière élémentaire, terre à terre, afin de permettre que « le clair et l’obscur s’enchevêtrent en mélodies exquises ». Oui, jouvence est peut-être le mot le plus juste… Avec une ombre cependant, qui n’a pas vocation à se dissoudre.


Source: La Croix June 13, 2019 05:37 UTC



Loading...

Loading...