« Les Évaporés », le ballet des solitudes - News Summed Up

« Les Évaporés », le ballet des solitudes


« Les Évaporés », écrit et mis en scène par Delphine HecquetThéâtre de la Tempête, La Cartoucherie, Paris 12eUn homme rentre chez lui, manifestement épuisé. Quelques minutes plus tard, ressaisi, un sac de voyage à la main, il quitte son appartement. Festival d’Avignon : Richard Brunel offre un tombeau aux Japonaises exiléesAu Japon, ces disparus volontaires ont un nom : les « johatsu », les évaporés. Installé pour quelques semaines à Tokyo, il réalise un documentaire sur ce phénomène, extrêmement difficile à concevoir pour un Occidental. À l’image du carrefour tokyoïte de Shibuya, le plus grand du monde, où des milliers de personnes se croisent chaque jour sans se regarder, sans se toucher, dans un incessant ballet de solitudes.


Source: La Croix June 13, 2019 05:37 UTC



Loading...

Loading...