NBA: Cleveland et LeBron James sans pitié pour Indiana en play-offs

Le champion en titre Cleveland, emmené par sa superstar LeBron James, est la première équipe à décrocher son billet pour le 2e tour des play-offs NBA en balayant Indiana quatre victoires à zéro, dimanche. Les Cavaliers ont remporté la quatrième victoire décisive 106 à 102 à Indianapolis grâce à 33 points de "King James". Le triple champion NBA a remporté pour la cinquième année consécutive son duel du 1er tour sur le score sans appel de 4-0. Il a enchaîné avec Miami, son équipe de 2010 à 2014, puis Cleveland, 21 victoires de suite à ce stade de la compétition, du jamais vu dans l'histoire de la NBA. Kyrie Irving a ajouté 28 points, tandis que le troisième membre du "Big Three" Kevin Love s'est contenté de cinq points, mais a capté 16 rebonds.

April 23, 2017 20:23 UTC

La droite règle déjà ses comptes avec François Fillon

Pour Eric Woerth, «ce n'est pas la droite qui a perdu, c'est Fillon». À peine la défaite actée, la droite s'en prend à celui qui l'a représentée à l'élection présidentielle. «Ce n'est pas la droite qui a perdu, c'est Fillon», a ainsi lâché l'ancien ministre Eric Woerth, interrogé par Europe 1. Cet ancien proche de Nicolas Sarkozy était pourtant l'un des soutiens inconditionnels de François Fillon pendant la campagne. «La campagne des législatives, je ne veux pas qu'on la mène avec les mêmes équipes», a complété l'eurodéputée.

April 23, 2017 20:17 UTC

Aujourd'hui comme hier, la France ne mérite pas ça !

Si l’histoire semble repasser les (mauvais) plats, il existe au moins une différence entre le 21 avril 2002 et le 23 avril 2017. Dans le premier cas, le résultat avait bouleversé l’opinion progressiste et démocratique, lui paraissant inconcevable, inimaginable. On se souvient de ces jeunes brandissant dans les rues de Paris la une de l’Humanité proclamant fièrement : « La France ne mérite pas ça ». Aujourd’hui, le haut niveau de l’extrême-droite demeure choquant mais ne constitue plus une surprise, tant l’extrême droite a été banalisée, son éventuelle victoire a été anticipée dans le mainstream de la parole politico-médiatique. Jusqu’à ce que la candidate « dédiabolisée » n’aille cracher sur la mémoire des martyrs du Vel d’Hiv, comme son père l’avait fait jadis à l’égard des victimes de la shoah « ce détail de l’histoire »… osait-il.

April 23, 2017 20:15 UTC

Présidentielle 2017 : les résultats du premier tour

Benoît Hamon, 49 ansL’ex-ministre de l’Education, député des Yvelines, a remporté la primaire du PS et de ses alliés avec un programme résolument de gauche. Un accord a été signé entre le PS et les Verts, conduisant au retrait de la candidature de Yannick Jadot au profit de Benoît Hamon. Malgré ce ralliement, il n'obtient que 6,3% des voix. Le pire score d'un candidat socialiste depuis 1969. A LIRE :Premier tour de l'élection présidentielle: un revers historique pour Hamon, le candidat du PSDIAPORAMA Son parcours politique en photosSes 10 mesures pharesDOSSIER Benoît Hamon, sa campagne, son programme(Crédit photo Sipa)

April 23, 2017 20:15 UTC

Bretagne : Le Drian a soutenu Macron de tout son poids

Réélu l'an dernier haut la main président du Conseil régional de Bretagne sans même avoir effectué campagne compte-tenu des attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan, puis de l'Etat d'urgence, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a pesé de tous son poids en faveur de Emmanuel Macron . En Bretagne, François Hollande était en tête des votes en Bretagne en 2012. « J'ai l'habitude de dire, continue Ronan Doaré, que la Région n'a pas été gagnée par le PS mais par Jean-Yves Le Drian » dont la stature et les idées conviennent « même au patronat ». Jean-Yves Le Drian fêtera son soixante dixième anniversaire en juin prochain. Des engagements forts qui réjouissent le député du Finistère Richard Ferrand, le bras droit d'Emmanuel Macron à la manoeuvre pour préparer les différentes candidatures aux législatives.

April 23, 2017 19:52 UTC



Décomposition, recomposition

Mais il faudra pourtant analyser comment pareil effondrement à droite et à gauche a pu se produire au terme d’une campagne trop longue et marquée par les affaires. Une recomposition politique assez radicale a débuté. Face à elle, Emmanuel Macron incarne une forme de continuité si l’on s’en tient à ce qu’il a dévoilé de ses intentions. Son offre s’inscrit dans la poursuite de la politique sociale-libérale conduite par François Hollande, le maintien de l’ancrage de la France en Europe, un assouplissement et une modernisation de la gouvernance économique et politique. Ce sont bien là les termes du choix ultime que les Français vont avoir à faire le 7 mai.

April 23, 2017 19:52 UTC

Marseille : la classe politique appelle à voter Macron

Le Président de Région Paca Christian Estrosi appelle à se concentrer pour faire barrage à Marine Le PenLes Marseillais ont répondu au mot d'ordre de mobilisation relayée dimanche matin à la une du quotidien La Provence en votant à plus de 72,50% au premier tour des élections présidentielles. Vitrolles vote FNA gauche, le président du groupe socialiste à la mairie, Benoit Payan, appelle lui aussi à voter en faveur « du candidat de la République face à l'idéologie d'extrême droite », même s'il « ne (se) reconnais pas dans le programme d'Emmanuel Macron, et demeure inquiet sur l'instabilité de son offre politique ». Estrosi appelle à faire barrageChristian Estrosi (LR) a appelé lui aussi à voter Emmanuel Macron. J'appelle donc tous les citoyens de notre pays à voter en faveur d'@EmmanuelMacron. Elle défend un programme dévastateur qui conduirait à l'isolement de la France et à la mise au ban international de notre pays », a-t-il ajouté.

April 23, 2017 19:48 UTC

GP des Amériques : Marc Marquez vainqueur, Valentino Rossi leader

Peu en verve depuis le début de la saison, le champion du monde en titre a retrouvé le sourire, ce dimanche sur son terrain de jeu favori, le Grand Prix des Amériques. Au guidon de sa Yahama, il s'était pourtant montré à son aise lors des essais conclus par une deuxième place sur la grille de départ. Si Viñales n'a pas réussi à enchaîner, Valentino Rossi, lui, n'a pas manqué l'occasion de monter sur son troisième podium consécutif. Et le voilà qui pointe au sommet du classement pilotes avant le rendez-vous de Jerez, qui promet déjà. Son compatriote Loris Baz n'a pas connu scénario aussi heureux en ne réussissant pas à boucler son Grand Prix.

April 23, 2017 19:47 UTC

Battus, Les Républicains appellent à voter pour Emmanuel Macron

Au soir du premier tour de l'élection présidentielle, dont Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont sortis victorieux, les ténors du parti Les Républicains incitent leurs électeurs à choisir le candidat d'En Marche pour le second tour. Selon les dernières estimations, le 7 mai 2017, c'est en effet Emmanuel Macron et la candidate du Front National, Marine Le Pen, qui s'affronteront. Et le sarkozyste de demander "à ceux qui nous ont fait confiance de ne pas voter pour Marine Le Pen". J'appelle donc tous les citoyens de notre pays à voter en faveur d'@EmmanuelMacron. Ainsi, la candidate malheureuse des Primaires de la droite, Nathalie Kosciusko-Morizet, a affirmé qu'elle avait "toujours contesté le ni-ni", avant de s'engager "à titre personnel" à voter, et appeler à voter pour Emmanuel Macron.

April 23, 2017 19:46 UTC

Philippot en appelle à l'électorat de Fillon et Dupont-Aignan

«Je suis très heureux qu'elle soit dans ce second tour, et nous pourrons faire un beau débat maintenant», s'est réjoui le bras droit de Marine Le Pen. C'est en effet Emmanuel Macron que Marine Le Pen avait désigné comme son «adversaire favori» pour le second tour. «Nous n'avions pas tous les intérêts et les soutiens dont bénéficiait Monsieur Macron. Mais nous avons réussi à imposer le patriotisme à tous niveaux, économique, culturel, en matière européenne. Et le bras droit de Marine Le Pen d'assener: «C'est ce qu'ils appelleront front républicain pour faire joli.

April 23, 2017 19:30 UTC

Une recomposition politique dominée par la droite et l’extrême droite

Avec le résultat du premier tour c’est une véritable recomposition politique qui s’annonce avec un fait massif et dominant, c'est-à-dire une nouvelle orientation à droite du paysage politique. La pole position d’Emmanuel Macron aujourd’hui n’est en aucune manière la victoire d’une gauche moderne et renouvelée, elle ne fait en quelque sorte qu’ajouter de la droite à la droite. En revanche, l’échec de Benoît Hamon, c’est le mot, est une véritable défaite du PS, voulue il est vrai, en toute conscience par la droite du PS elle-même. L’extrême droite, pas aussi haut qu’elle l’aurait voulu mais à la capacité de nuisance intacte. Un ensemble social-libéral et droitier aux contours flous et à la majorité incertaine aux prochaines législatives, même si la victoire fait en, général naître de multiples vocations.

April 23, 2017 19:30 UTC

L'éditorial du Figaro : «Un immense gâchis»

Par Alexis Brézet, directeur des rédactions du Figaro. Ainsi donc, l'imperdable a été perdu. La droite, qui pendant cinq ans aura étrillé les socialistes dans tous les scrutins, la droite, dont les idées et les valeurs n'ont jamais été aussi majoritaires dans les profondeurs du pays, cette droite à qui la victoire ne pouvait pas échapper a été, hier, sèchement éliminée. Alors que le désir d'alternance, après un quinquennat unanimement jugé calamiteux, n'a jamais été aussi puissant, elle ne sera pas, pour la première fois de son histoire, représentée au second tour de l'élection présidentielle. À lire aussi: Denis Tillinac: «La droite est majoritaire dans les profondeurs du pays»Ahurissant tour ...

April 23, 2017 19:30 UTC

Premier tour de l’élection présidentielle : Mélenchon devient incontournable

En obtenant 19,3 % des suffrages lors du premier tour de l'élection présidentielle dimanche, selon les estimations de l'institut Elabe, Jean-Luc Mélenchon échoue de peu à se qualifier pour le second tour, comme il en avait caressé l'espoir ces derniers jours. Jean-Luc Mélenchon s'était engagé très tôt dans la campagne, en se déclarant candidat dès février 2016. Prenant acte du rejet des partis, Jean-Luc Mélenchon a donc ­construit un mouvement à sa main - La France insoumise -, au fonctionnement plus horizontal. Jean-Luc Mélenchon ne donne aucune consigne de voteUn tribun talentueuxIl s'est aussi appuyé sur les nouvelles technologies, dont il a su user mieux que personne. Les législatives en vueEn fin de campagne, Jean-Luc Mélenchon a néanmoins touché les limites de sa stratégie.

April 23, 2017 19:18 UTC

Présidentielle. Emmanuel Macron affrontera Marine le Pen au 2e tour

Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle, selon les premières estimations du premier tour publiées dimanche soir qui placent le candidat d'En Marche en tête, légèrement devant la candidate FN, puis, au coude-à-coude, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. Favori de ce duel final, l'ancien ministre de l'Economie vire en tête (23-24%), devant la candidate FN (21,6-23%), selon les estimations des instituts Ipsos, Harris Interactive et Elabe. Selon ces mêmes estimations, au terme d'un match à quatre serré, le candidat des Républicains François Fillon (19-20,3%) et le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon (19,5-20%) sont éliminés, au coude-à-coude pour la troisième place. Jamais élu, Emmanuel Macron est désormais en bonne position pour emporter le scrutin le 7 mai prochain. Quand les sondeurs anticipaient une abstention record, le scrutin a mobilisé: le taux de participation, en baisse d'un point seulement à 17H00, devrait avoisiner 78 à 81%, selon les estimations des instituts (79,5% en 2012).

April 23, 2017 19:06 UTC

François Fillon reconnaît sa défaite et appelle à voter pour Emmanuel Macron

VIDÉO - Le candidat de la droite et du centre a indiqué «assumer» sa «reponsabilité» et que «l'extrémisme ne peut apporter que malheur et division à la France». François Fillon a reconnu, dimanche, sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle. Avec près de 20% des voix, l'ancien premier ministre a échoué à se qualifier pour le second tour. C'est à moi et à moi seul de la porter», a complété François Fillon. L'ancien premier ministre a demandé à ses troupes de «rester unis et déterminés» pour affronter les prochaines élections législatives de juin.

April 23, 2017 19:05 UTC




Trending Today






Loading...